Reportage - Bache OL Contre ' Anti Pub '

Reportage - Bache OL Contre ' Anti Pub '

Messagepar Darko » 18 Aoû 2010, 08:40

Bâche de Bellecour :




le publicitaire s’explique

La bâche géante publicitaire de la place Bellecour vient d’être reposée après avoir été dégradée par des militants anti-pub. Une réaction injustifiée pour Julien Aguettant, le publicitaire lyonnais à l’origine de ce projet, qui estime avoir mis en place “un cercle vertueux”.

L’idée de départ ?
Julien Aguettant : Participer au financement de la rénovation d’un immeuble classé tout en offrant un espace publicitaire de qualité à des annonceurs. C’est possible depuis une loi votée en 2007 à l’initiative de Dominique de Villepin. Ce genre d’opération existe déjà dans de nombreuses capitales européennes.

Comment vous avez été retenu pour ce projet ?

Je dirige la régie publicitaire Premium Media et j’avais justement l’idée de créer une agence spécialisée dans ce type de publicité quand j’ai appris que des copropriétaires de la place Bellecour cherchaient à rénover un immeuble classé. On a donc commencé à travaillé sur ce dossier avec mon associé Arnaud Thomas mais aussi mon frère, Jean-Baptiste, Laurent Tassard et Stéphane Giraud, de la société Light Air.

Mais il y a des règles particulières ?

Oui. C’est extrêmement strict. Avec trois conditions : la publicité ne doit pas représenter plus de 50 % de la surface, le visuel doit s’intégrer dans son environnement architectural et il faut participer au financement des travaux de rénovation.

Ces critères sont respectés ?

Oui. Exemple : on devait commencer en juin par une publicité d’Apple mais elle a été refusée par les bâtiments de France car elle ne s’intégrait pas assez bien au site. Du coup, on a commencé en juillet avec Adidas, le nouvel équipementier de l’OL. Puis on aura le Grand Lyon et ensuite la marque de vêtement Tommy Hilfiger.

Combien cela va rapporter pour les travaux ?

Environ 450 000 euros. Presque la moitié du budget total de la rénovation qui atteint un million d’euros. Sans cette publicité, l’opération aurait été bloquée car les copropriétaires ne pouvaient pas financer ces travaux qui sont deux fois plus chers que sur un bâtiment non classé. Et ni l’Etat ni la ville n’auraient payé.

Comment cette bâche a été dégradée ?
Fin juillet, de nuit, des petits malins ont découpés “Stop Pub” en lettres géantes. Ce qui était très dangereux car cette bâche pèse 450 kg et elle aurait pu tomber sur des passants à cause de cette dégradation. D’ailleurs, les Déboulonneurs, l’association anti-pub, a salué le résultat tout en critiquant la méthode.

Vous comprenez cet acte anti-pub ?Non. Car on a mis en place un cercle vertueux. Cette publicité finance la rénovation d’un patrimoine commun. Pour moi, si on est un militant anti-pub, c’est au pire un mal éphémère pour un bien durable.

Vous avez protégé la nouvelle bâche ?
On a porté plainte, prévu un dispositif de sécurité avec une alarme... Mais on espère surtout que notre démarche sera vraiment comprise pour que cette bâche soit à l’avenir respectée.

(source : http://www.mag2lyon.com)
Avatar de l’utilisateur
Darko
 
Messages: 207
Inscription: 19 Mar 2008, 18:23

Retourner vers Impression numérique Solvant / Eco Solvant

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron